mercredi 24 février 2016

Duo de Merveilles


Après deux tests de recettes sans friture pour Mardi-Gras, j'ai fini par craquer...
Retour aux classiques donc, avec une recette de bugnes que j'affectionne particulièrement, fondantes et biscuitées, suivie d'une recette de merveilles issue du livre du Chef Constant.



Pour une trentaine de Bugnes fondantes* :

250 g de farine (dont 50 g de farine semi-complète pour moi)

75 g de beurre
1/2 verre de lait
1 oeuf
2 cs de sucre
2 pincées de vanille en poudre
1/2 sachet de levure
2 cs de rhum
1 zeste de citron ou 1 cc de fleur d'oranger

1 bain de friture (j'ai utilisé de l'huile d'arachide et un mélange d'huile pour friture.)

Faire fondre le beurre et le laisser tiédir.

Verser la farine, le sel et la levure dans un bol, mélanger et faire un puit au centre : y verser le sucre, l'oeuf battu, la vanille, le beurre fondu et le zeste de citron.

Mélanger en ajoutant le lait petit-à-petit, arrêter de rajouter du lait dès qu'il est possible de former une boule avec la pâte.
Couvrir la pâte et la laisser reposer 2h.

Fariner un plan de travail et abaisser la pâte à 3 mm d'épaisseur environ et découper en carrés ou en losanges.

Faire dorer les bugnes dans un bain de friture chaud 2 à 3 min : les déposer au fur et à mesure sur du papier absorbant puis les saupoudrer de sucre glace.




Pour une trentaine de Merveilles de Mamie Constant ** :



225 g de farine
2 oeufs
80 g de beurre
15 g de sucre
3 cs de lait
le zeste d'un 1/2 citron et d'une 1/2 orange
1 cs d'eau-de-vie
1 pincée de sel

+ 1 bain de friture (j'ai utilisé de l'huile d'arachide et un mélange d'huile pour friture.)

Faire fondre le beurre et le laisser tiédir.
Verser la farine dans un saladier, faire un puit au centre et y verser les oeufs, le sel, le sucre, les zestes, le beurre et l'eau-de-vie. Mélanger jusqu'à obtenir une pâte bien homogène.
Former une boule et laisser reposer la pâte 1 heure.

Fariner un plan de travail et étaler la pâte finement (environ 2 mm d'épaisseur). Découper les merveilles à la forme souhaitée et les plonger dans un bain de friture chaud : égoutter les merveilles sur du papier absorbant avant de les saupoudrer de sucre glace.




Les bugnes et les merveilles sont meilleures tièdes mais se conservent parfaitement jusqu'au lendemain... Plus ? Je n'ai malheureusement jamais eu le temps de faire le test !

Conserver les merveilles dans des paniers habillés de papier absorbant ou de serviettes en papier puis recouverts d'un linge propre.






 

Sources :
* Losanges d'Allemagne, dans un vieux grimoire de recettes de ma maman ("Pâtisserie facile d'aujourd'hui", 1983)
** Les merveilles de Mamie,  de "Chez Constant : recettes et produits du Sud-Ouest" (Michel Lafon,  2012)







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire