dimanche 23 avril 2017

Colomba de Pâques


Cette belle brioche italienne traditionnelle avait déjà attisé ma curiosité l'année dernière, mais par manque d'anticipation (temps de levée, ingrédients un peu particuliers pour moi comme la farine Manitoba et les fruits confits), je m'étais résolue à faire une brioche plus simple.
Pâques tombant pendant les vacances cette année, j'ai pu m'organiser jusqu'à fabriquer moi-même les fruits confits et à trouver LE moule à colomba !

J'ai toutefois utilisé une recette en "version rapide", car la Colomba se prépare normalement à partir d'un levain : elle doit ainsi sûrement se conserver plus longtemps.
Sur le blog d'Edda, vous trouverez toute l'histoire de ce gâteau traditionnel, et même la recette en italien !



Pour une brioche :


Levain : 
150 g de farine *
125 g d'eau tiède
1,5 g de levure sèche de boulanger

380 g de farine *
4 g de levure sèche de boulanger
125 g de lait
1 oeuf + 2 jaunes
75 g de sucre
4 g de sel
80 g de beurre
1/2 cc de vanille en poudre
1 bouchon de fleur d'oranger
1/4 cc de cannelle en poudre

Garniture : 
80-100 g de fruits confits (oranges, cédrats, ou kumquats confits maison pour moi...)
40 g de blanc d'oeuf
30 g de sucre glace
50 g de poudre d'amandes
50 g d'amandes entières
Une poignée de sucre en grains

Préparer d'abord le petit levain : mélanger la levure avec la farine dans un saladier, ajouter l'eau tiède, bien mélanger. Couvrir d'un torchon ou de film alimentaire et laisser lever 1 h dans un endroit tiède.

Dans un bol, mélanger les 4g de levure avec le lait tiède et une pincée de sucre : laisser reposer 15 min.
Dans le bol du robot ou un grand saladier, verser la farine, le sucre et le sel : mélanger, creuser un puit et y verser les oeufs et le levain. Commencer à pétrir puis ajouter les arômes (cannelle, vanille et fleur d'oranger) : continuer de pétrir une dizaine de minutes.
Couper le beurre mou en dés et l'ajouter en 2 fois à la pâte : pétrir de nouveau 5 à 10 min, la pâte doit se décoller des parois du bol.
Couvrir le bol d'un torchon et laisser la pâte lever 2h dans un endroit tiède.

Couper les fruits confits en petits dés. Dégazer la pâte et incorporer les fruits confits : pétrir le temps de bien les incorporer et les répartir dans la pâte.

Beurrer le moule* et le garnir de pâte (j'ai mis de côté une petite part dans un moule à mini-kouglof pour éviter les débordements...).

Les 2 premières colombas juste avant la cuisson...
quelques débordements en perspective ! 
Réserver le temps de préparer le glaçage.

Mixer la poudre d'amande avec le sucre glace et le blanc d'oeuf. Verser ce mélange sur la pâte uniformément à l'aide d'un pinceau ou d'une maryse et parsemer d'amandes entières et de sucre en grains.
Poser le moule sur une plaque de cuisson et laisser lever encore 30 min. 


Enfourner la colomba pour 40-45 min à 210°C : baisser le four à 170°C à mi cuisson et vérifier la cuisson à l'aide d'une pique à brochette.

Pour que la colomba ne sèche pas trop rapidement, l'emballer dans du papier aluminium ou un grand sachet de congélation.
Mes deux premières colombas étaient un peu trop cuites, du coup j'ai réduit le temps de cuisson pour la troisième : dégustée le lendemain, la mie était bien filante et moelleuse.


Source :
* "La colomba de Pâques" d'Edda, du blog Un Déjeuner au soleil.
J'ai adapté les temps de levée à mes habitudes et réduit un peu la quantité de sucre.

* Edda utilise uniquement de la farine Manitoba  (farine à pizza riche en gluten) dans sa recette, que l'on peut trouver facilement en magasin bio. Comme j'avais prévu de réaliser plusieurs Colombas et je n'avais acheté qu'un kilo de Manitoba, j'ai à chaque fois mélangé la farine Manitoba à de la farine blanche classique (moitié-moitié).
* Moule à Colomba de Pâques sur Mon Italie en ligne, qui a l'idée sympathique de proposer des lots de 2 ; à défaut un moule à brioche, kouglof ou à manqué peut aussi bien faire l'affaire !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire